© 2019,  Sentinelles de la paix

  • Facebook App Icon
  • YouTube App Icon

II - La démarche, les symboles dans le contexte du projet

Un premier symbole

L’amoncellement de pierres mis à disposition du public pour ériger des « Sentinelles de la paix » peut être vu de manière "symbolique" comme les ruines, conséquences des deux bombardements atomiques, mais bien entendu aussi comme les ruines et destructions conséquences de toutes les guerres.

En "élevant" des "Sentinelles de la paix", en utilisant les pierres de ce tas de "ruines" les personnes s’engagent dans une reconstruction symbolique des bâtiments détruits mais surtout inscrivent cet acte dans une démarche et un engagement pour la paix.

Un deuxième symbole

Ce sont aussi et surtout des vies précieuses qui ont été détruites instantanément par les bombardements. La démarche "d’élever" des Sentinelles ou de les "relever", car une Sentinelle de la paix est fragile dans le temps peut aussi être vue de manière symbolique comme la volonté d’assurer la mémoire des victimes et aussi la relève des "Hibakusha", ces témoins directs des deux premiers et seuls bombardements atomiques de l’histoire humaine.

En effet, "Soixante et onze ans après les bombardements atomiques, l’âge moyen des Hibakusha, les survivants à la bombe atomique, dépasse 80 ans. Le monde s’achemine sans bruit vers ‘un âge sans plus aucun Hibakusha. La question se pose aujourd’hui de la transmission aux nouvelles générations des enseignements de la guerre et du bombardement atomique qui a résulté de cette guerre-là." (Discours de Tomihisa Taue, maire de Nagasaki le 9 août 2016)

La demande de "relève" à assurer est bien présente dans ce passage du discours du maire de Nagasaki et notre projet peut parfaitement participer à cette transmission aux générations futures qu’il évoque.

Dans la langue française, le verbe relever est présent dans ces deux concepts, relever quelque chose qui est tombé et assurer la relève, dans ce cas assurer la transmission aux générations futures. S’il est difficile de traduire directement cette idée en langue anglaise et probablement aussi en langue japonaise, cette idée s’exprime dans le "geste" d’élever ou de relever une Sentinelle, volonté de ne pas voir disparaître cet engagement pour la paix, volonté de voir cette démarche de paix toujours présente, toujours "debout" et ne jamais laisser cette démarche retomber.

Un troisième symbole

Une sentinelle érigée peut être vue comme le symétrique ou plutôt l’opposé d’un champignon atomique.