© 2019,  Sentinelles de la paix

  • Facebook App Icon
  • YouTube App Icon

Vos témoignages

Monsieur Mila bonjour,

La marche réserve bien des surprises.

Redescendant des coteaux qui surplombent le Tarn, entre Villemur et le village de Bondigoux, mon regard fut attiré par 2 petits êtres de pierre posés là sur le chemin, à l'ombre d'un chêne.

Amusée, je les pris en photo et ajoutai un 3ème larron à ce duo "parental"...

Je ne pensais pas alors aux Sentinelles de la Paix. Tout juste une vague réminiscence des créations des amateurs de Land Art.

Quelques jours plus tard, je fis votre connaissance à la Tour de la Défense de Villemur où j'ai pu apprécier votre travail diversifié de la matière, dans le respect de ce qu'elle est. Et où j'ai découvert que vous étiez l'initiateur de ce mouvement des sentinelles de pierre.

Hasard ou coïncidence ? Il n'est paraît-il pas de hasard ...

Voici en guise de clin d'oeil ces 2 clichés, pris en toute "innocence".

Bien cordialement,

Sylvie Lannuzel

A propos des Sentinelles de la paix….

Quand je pense caillou, pierre dans leur acception la plus générale, je vois chaos, désordre, violence mais aussi rivière, plage, montagne et enfin architecture, art.

Quand je prends un caillou dans la main, caillou que j’aurais préalablement choisi parmi tant d’autres, il se débarrasse immédiatement de ces images qui m’étaient survenues pour faire apparaître à la place, d’autres sensations comme beauté, chaleur ou froideur, poids, aspect lisse ou rugueux. Une relation quasi-amicale s’installe entre nous ; j’ai envie de le caresser, le regarder, le garder, qu’il devienne en quelque sorte un ami, voire un talisman. Pour autant, cette relation aussi belle et intime soit-elle, ne suscite aucune élévation ou aspiration à des valeurs morales.

Mais quand j’ai posé pour la première fois, une pierre en équilibre sur une autre, ce geste simple et ludique a ouvert un champ de symboles et de valeurs universelles que je n’imaginais pas. En poursuivant cette recherche d’équilibre, pierre sur pierre, se révèle un monde de valeurs morales qui jalonnent notre chemin de vie pour aboutir à une paix intérieure et universelle. Qui se construit, construit le monde.

Toute construction commence par rechercher une bonne assise pour assurer un bon équilibre à l’ouvrage une fois terminé. Dès cet instant où l’œil a choisi la bonne pierre et la main l’a posé le mieux possible, l’esprit entrevoit l’ouvrage fini même s’il ignore précisément les étapes intermédiaires.

Il en est de même de chacune des actions que nous entreprenons aussi mini soit-elle. Nous la choisissons (en règle générale), nous la faisons nôtre et la projetons finie dans notre esprit en sachant que chaque étape engagera la bonne fin de la suivante. Il en est ainsi qu’il s’agisse d’un projet banal de la vie courante ou celui d’un projet de vie.

La première pierre une fois bien assise, le choix de la seconde est aussi délicat. Il faut non seulement qu’elle repose avec un bon équilibre sur la précédente mais qu’elle puisse servir de bonne base à la suivante. Or, toutes les pierres ne sont pas plates ni sans aspérités. Tout en pensant à l’aboutissement on commence à penser esthétique, équilibre et harmonie. Toute œuvre à accomplir doit être belle, équilibrée et harmonieuse.

La deuxième pierre engage tout le processus d’édification de l’œuvre. C’est à ce stade que l’on choisit entre l’audace ou la prudence, la difficulté ou la facilité. On sélectionnera le matériau le mieux adapté, sa forme, son poids, ses propriétés à servir d’assise à la pierre suivante.

La réalisation de nos projets suit la même démarche. Le deuxième stade détermine non seulement leur originalité et leur ampleur mais aussi leur fiabilité et leur équilibre harmonieux.

A partir de cette seconde étape, c’est un travail de précision ; une recherche constante de l’équilibre afin que chaque pièce contribue à l’édification de l’œuvre sans contrarier les états antérieurs.

Cela se fera avec de la patience. La patience requiert que nous soyons nous-mêmes. Calmes, attentifs, l’esprit concentré. La main est le prolongement du mental. Un esprit agité entraîne une main imprécise.

La pose d’une pierre sur une autre incite le mental à se concentrer plus facilement. Cette recherche de l’équilibre immédiat est un pouvoir puissant à aider à la recherche de la concentration

Puis, à une étape, c’est l’échec. L’équilibre est rompu. Tout ou en partie s’écroule.

Déception. Mais Persévérance arrive au secours. Il faut recommencer avec calme, rebâtir parfois en reprenant depuis le début. Avec la même précision. Contrôler en changeant les angles d’ancrage ou d’assise ou bien carrément trouver une pierre plus apte à s’insérer dans l’œuvre à réaliser.

La construction et la réalisation de nos projets sont à l’identique. Les débuts sont prometteurs et tout semble aller pour le mieux et crac, un incident malheureux, un obstacle vient arrêter le projet ou l’anéantir.

Recommencer, sans amertume avec le seul souci de réussite pour passer à l’étape suivante. Anticiper comme au jeu d’échec, plusieurs coups à l’avance. Il ne suffit pas seulement de permettre la pose en équilibre de la pierre suivante mais aussi de celles qui vont suivre : formes, poids sont déterminants dans le choix des pierres.

De même, fixons l’étoile et traçons notre sillon. Nos projets en seront mieux. La visibilité ainsi acquise nous permettra de corriger des erreurs futures et de mieux adapter nos décisions aux circonstances.

Enfin, il faut savoir s’arrêter. Ne pas aller trop loin. La pierre fatale écroule l’œuvre entière réalisée.

Combien de projets gâchés ou anéantis par une action de trop.

Regarder avec humilité, savourer avec fierté l’œuvre accomplie et partager ce moment de satisfaction ;

Une œuvre, quelle qu’elle soit doit être partager pour exister. Offrons-la aux regards de notre famille, de nos amis et plus largement à tous.

 

 

 Rapport entre les Sentinelles de la Paix et LA PAIX

Alain MILA a donné une magnifique définition du concept des Sentinelles de la Paix :

« Une pierre posée n’est pas jetée »

Arrêter la violence, rester calme, poser nos mains guerrières l’une sur l’autre dans un esprit de fraternité, d’amour et de paix.

Les Sentinelles de la Paix, cette architecture minérale rassemblent les mêmes valeurs intrinsèques dans la définition suivante de la PAIX ;

«  La Paix (PEACE) est une Equation (à plusieurs entrées)  à résoudre dans le Calme pour trouver hArmonie et Equilibre en sachant être Persévérant. »

Persévérance    Equilibre       hArmonie    Calme      Equation

Cette définition a le mérite de contenir le mot PEACE et les valeurs portées par les Sentinelles de la Paix : Persévérance, Equilibre, Harmonie.

Ainsi, chaque fois que l’on pose une pierre l’une sur l’autre pour élever une Sentinelle, ayons en pensée que nous construisons la Paix en mettant notre esprit en accord avec ces valeurs universelles.  

Jacques Tribalat  -   Septembre 2019